Entre indifférence, souffrance et résilience: vécus des soignants face à la mort

Elisabeth
Administrateur du site
Messages : 24
Enregistré le : jeu. 2 févr. 2017 16:19
Localisation : Bruxelles, Belgique
Contact :

Entre indifférence, souffrance et résilience: vécus des soignants face à la mort

Messagepar Elisabeth » mar. 26 déc. 2017 09:06

Par Annick Petiau, Psychologue, Psychothérapeute, Hôpital Erasme, Centre PsyPluriel, Bruxelles, Belgique

De la naissance à la mort, nous, soignants, sommes les témoins des différentes étapes de la vie de nos patients. Témoins « privilégiés » de la fin de vie et de la mort dans une proximité et parfois une fréquence répétée hors du commun.

La mort et ce que nous en faisons en tant que soignant est un sujet central et parfois tabou dans certaines catégories professionnelles. Le soignant souffre-t-il du décès de ses patients ? Existe-t-il un attachement entre un soignant et un soigné ? Est-il au contraire normal voire préférable de ne « rien » ressentir ? Et de quel(le)s morts parle-t-on? De quels patients ? Les bonnes morts, qui sous-tendent l'existence de mauvaises morts ou de morts plus injustes certainement ou moins méritées au vu des caractéristiques des sujets encore vivants jusque-là.

Ces questions sont complexes et nous invitent d'emblée à affirmer que chaque situation doit être appréhendée au cas par cas, que la mort d'un individu résonnera, peu ou prou, dans le cœur ou l'esprit d'un soignant. Pour lire la suite de l'article https://goo.gl/CTHNmS.

Source: Kairos n°65 - https://goo.gl/Jskvqn
Elisabeth Dupont
Alliance Mondiale Contre le Cancer

edupont.amcc@gmail.com
http://www.cancer-amcc.org

Retourner vers « L'équipe soignante »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité