La douleur en question

Avatar du membre
Sabine
Messages : 36
Enregistré le : jeu. 9 févr. 2017 15:54

La douleur en question

Messagepar Sabine » ven. 21 avr. 2017 06:35

Lutter contre la douleur constitue l’essence même de la
philosophie du soin
. La souffrance d’autrui, en effet, est d’abord un appel à
notre conscience morale. C’est cette obligation qui fonde le droit des malades,
reconnu par la loi du 4 mars 2002 en France, à bénéficier des traitements appropriés visant
à soulager leur douleur, qu’elle soit aiguë ou chronique. C’est cette obligation
qui a déterminé les pouvoirs publics à mettre en place un Plan d’amélioration
de la prise en charge de la douleur 2006-2010. C’est ce même devoir qui nous
impose aujourd’hui de prendre en compte cette question avec la plus grande
acuité, au travers notamment de grandes priorités présidentielles (Alzheimer,
cancer, soins palliatifs).

La douleur chronique exige tout particulièrement des modalités de prise en charge au
long cours qui supposent une réflexion pluridisciplinaire. C’est dans cette
perspective qu’il nous revient désormais de travailler, convaincus de la dimension éthique de
notre engagement. Notre capacité à répondre aux problèmes complexes posés par la maladie
chronique pourrait même constituer un des critères permettant d’évaluer plus globalement la
qualité de notre système de santé.

https://www.cnrd.fr/IMG/pdf/Doul2intro.pdf

Retourner vers « Aspects éthiques et législatifs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités