Antalgiques opioïdes pour les douleurs cancéreuses

Avatar du membre
Sabine
Messages : 92
Enregistré le : jeu. 9 févr. 2017 16:54

Antalgiques opioïdes pour les douleurs cancéreuses

Messagepar Sabine » mar. 11 déc. 2018 16:42

Accès aux analgésiques opioïdes pour les douleurs cancéreuses : des inégalités majeures – la situation en Afrique
Nadia Fellaha, Mati Nejmib, Henda Rais, Yacine Hadjiat et Alain Serrie: Volume 18, Issue 3, June 2017, Pages 127-139
En dépit de la Convention sur les stupéfiants de 1961 prévoyant des dispositions spécifiques pour assurer et ne pas réduire la disponibilité de médicaments considérés comme indispensables à des fins médicales et scientifiques, l’utilisation d’analgésiques opioïdes a été inadéquate dans de nombreux pays. Pourtant, plus de 5 milliards de personnes dans le monde ont peu ou pas accès aux analgésiques essentiels, comme la codéine ou la morphine. Une étude publiée en 2016 et réalisée dans 214 pays a montré une augmentation de la consommation mondiale de médicaments analgésiques opioïdes entre 2001/2003 et 2011/2013. Cependant, cette consommation est très inégalement répartie entre les différentes régions du monde. L’Amérique du Nord, l’Océanie et l’Europe occidentale et centrale totalisent 95,7 % de la consommation, alors qu’elles représentent 15 % de la population mondiale. Dans le même temps, 75 % de la population mondiale, principalement dans les pays à faible revenu (Afrique, Asie, Amérique centrale, Caraïbes, Amérique du Sud) a un accès limité ou nul au soulagement de la douleur. Les faibles niveaux de consommation d’analgésiques opioïdes dans ces pays et régions ne semblent pas être le résultat d’un manque d’approvisionnement en matières premières opiacées et en opioïdes. Les données disponibles pour l’Organe international du contrôle des stupéfiants (OICS) indiquent que la demande mondiale est pleinement satisfaite. Les obstacles à la disponibilité qui ont été les plus fréquemment identifiés comprennent l’absence de formation et de sensibilisation des professionnels de la santé, la peur de la dépendance, les ressources financières restreintes, les problèmes d’approvisionnement, les attitudes culturelles, la peur du détournement, les contrôles du commerce international et la réglementation onéreuse. L’OICS a publié des recommandations qui devraient être appliquées au cours des dix prochaines années pour répondre aux promesses de la Convention sur les stupéfiants et atténuer les disparités régionales en matière de soulagement de la douleur.
Pour en savoir plus:
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1624568717300719

Retourner vers « Accès aux médicaments »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité